Comment améliorer son style d’écriture

L’écriture est un art complexe et exigeant. Tout auteur passionné rencontre souvent la difficulté de produire de beaux textes en dépit de formidables idées. Il en découle de la frustration et le sentiment de ne pouvoir enchanter le lecteur.

Heureusement, l’écriture n’est pas qu’une affaire de talent, et tout le monde peut facilement améliorer son art grâce à des techniques très simples. Vous pourrez développer votre manière propre d’écrire, afin que le style redevienne une source de plaisir.

1. Lisez souvent et beaucoup

La lecture est le moyen le plus pratique et le plus simple pour acquérir du vocabulaire. Le cerveau humain est ainsi fait qu’il intègre automatiquement les mots, les tournures de phrases et la ponctuation. C’est un apprentissage inconscient qu’il s’accomplit sur la durée et qui a l’avantage d’être cumulatif : plus vous lisez, plus vous étendez vos connaissances.

Lire des œuvres qui vous plaisent permet d’intégrer les codes du genre où vous voudrez vous épanouir, et à l’inverse, d’identifier les syntaxes maladroites à ne pas reproduire.

2. Enrichissez son vocabulaire

Un autre moyen plus actif consiste à se doter d’outils et suivre des méthodes :

  • Noter les mots ou les constructions de phrase qui vous plaisent, pour vous les réapproprier et les réutiliser dans vos écrits ;
  • Chercher systématiquement la définition d’un mot dont le sens vous échappe ;
  • Privilégier la clarté et la compréhension à l’esthétique et l’originalité, pour éviter que le lecteur sorte de l’histoire en s’interrogeant sur un mot ;
  • Investir dans l’achat d’applications dédiées afin d’analyser vos textes et repérer les répétitions, les verbes ternes ou encore les formes passives ;
  • Se procurer d’ouvrages tels qu’un thésaurus, un dictionnaire d’analogie ou de synonyme, rien de tel pour trouver le mot ou l’expression qui traduit finement votre idée.

3. Soignez le rythme

Il faut adapter la longueur des phrases en fonction de l’intrigue. Des phrases longues sont préférables pour les descriptions car cela s’inscrit dans la durée. Des courtes pour l’action afin de suspendre et coller au dynamisme du récit. Un style d’écriture agréable s’illustre également par la singularité de chaque phrase. Veillez à changer la longueur, la structure, à explorer la grammaire et à modifier l’agacement des propositions dans une phrase. L’absence de régularité syntaxique chassera la monotonie pour aider le lecteur à se plonger dans l’histoire.

Une bonne présentation, à savoir un découpage adroit et précis des paragraphes, permet d’organiser le texte. L’œil de votre lecteur pourra plus facilement se repérer dans le texte et saisir la mécanique de la narration.

4. Accroître de l’intensité

Une fiction porte un univers, une ambiance et un thème. Chaque phrase doit être conçue comme un vaisseau apte à élargir un peu plus votre monde tout en faisant avancer l’intrigue. À ce titre, une phrase, en plus de faire progresser l’intrigue, d’apporter des éléments d’information ou de procéder à une description, renforce l’histoire quand elle comporte une dimension supplémentaire. Imaginez chaque phrase comme une émotion en soi à transmettre au lecteur afin de convoquer ses sentiments en plus de la suite logique des évènements.

Changer la tonalité émotionnelle et augmenter l’intensité dramatique permet de s’attacher à aux personnages et à l’univers en plus de vouloir connaître la suite. L’œuvre ne fera pas que plaire, elle résonnera au plus profond du lecteur.

5. Structurer le récit

La narration s’étend généralement sur plusieurs phrases et plusieurs paragraphes. Pour articuler vos idées entre les phrases et les paragraphes, utilisez des connecteurs logiques. Ils facilitent la transition d’une idée à l’autre et aident à guider votre lecteur. Cela peut prendre la forme d’un simple adverbe, d’une locution ou d’une périphrase.

Ils se situent généralement au début d’une phrase, ce qui n’est pas le cas des conjonctions de coordination qui articulent deux propositions au sein d’une même phrase.

6. Maîtrisez le sens

La langue française a une allure différente selon qu’elle est écrite ou orale. Il convient de laisser vos habitudes de langage, et de faire preuve d’élégance sans tomber dans la sophistication. Une technique très simple consiste à éviter les adverbes de degrés tels que peu, plus et très pour accompagner un nom. Employer un seul mot donne plus de force au texte et allège le style en utilisant un seul mot avec un meilleur sens à la place de deux. Le personnage Mr John Keating, dans le Cercle des poètes disparus l’explique très bien : « Un homme n’est pas très fatigué. Il est épuisé. Et n’utilisez pas l’expression très triste. Utilisez… morose ! ». Ne soyez pas très créatif, soyez brillant !

7. Relisez à voix haute.

L’écriture est un art qui peut s’apparenter à la musique. Écrire revient souvent à créer de la musique. Les mots que vous écrivez ont un son, et quand ces sons s’assemblent en harmonie, le texte s’anime comme par magie.

Lire un texte permet de mobiliser un sens supplémentaire qu’est l’audition. L’oreille entend des choses que l’œil ne voit pas si bien qu’une lecture à voix haute permet de constater si le texte est fluide, l’enchainement des mots élégant, l’agencement des phrases logique. Cette méthode simple peut s’avérer très efficace notamment pour les dialogues afin de vérifier s’ils sonnent juste.

 

Laisser un commentaire