Les clés de l’écriture – #5

— CLÉ # 5 —

Respectez la cohérence, développez la vraisemblance.

La crédibilité est la pierre angulaire de l’écriture. Juste avec la crédibilité, vous pouvez emporter le lecteur dans votre univers. Si elle s’étiole, le récit devient creux et l’attention du lecteur décroît. Construisez la crédibilité de manière inébranlable. Apprenez à vous démarquer d’autres œuvres en identifiant leurs contradictions de sorte à ne pas les reproduire. Soyez toujours vigilant quant aux incohérences potentielles et corrigez-les avant toute publication. Tout doit concourir à empêcher le lecteur à sortir du récit s’interroger sur la cohérence d’un élément de l’histoire.

Les personnages qui peuplent votre histoire, y compris les moins importants, participent à la vraisemblance du récit : leur personnalité doit recéler certains aspects même s’ils ne servent pas directement l’intrigue. L’impossibilité de vraiment bien les connaître pourrait être troublant, si l’on y réfléchit bien, puisque cela signifie qu’il nous est impossible de s’identifier à tous. Alors le lecteur ne cherche pas à les connaître en profondeur pour se contenter des grandes lignes.  La caractérisation fonde l’image qui émane de tout personnage, ce qui nécessite de travailler en amont leur apparence, et des détails propres à chacun : vêtements, attitudes, paroles, système de valeurs… Quant au comportement, inutile de verser dans le complexe ou l’original, la logique entre leurs actes et leur personnalité constitue le baromètre de presque toutes les appréciations. Un faux pas, une attitude qui ne colle pas avec une présentation antérieure, un soudain revirement sans raison ou une idée insolite d’un personnage peuvent s’avérer désastreux pour la narration.

C’est la raison pour laquelle il est extrêmement important d’établir et de maintenir une cohérence que vous avez forgée de toutes pièces. Tout manquement expulse le lecteur du récit. Cette attention vous prémunira du danger de personnages archétypaux, empêchant les lecteurs de devenir tous les aspects d’un personnage en particulier sans être pour autant circonspects en cas d’orientation incongrue de l’action. L’astuce consiste à forger l’illusion que le lecteur connaît les personnages afin de lui laisser la latitude d’anticiper certains rebondissements. Cela vous donnera aussi une certaine maîtrise de la manière dont les personnages sont perçus : il s’agit d’un atout majeur.

Commencez par vous construire une intrigue crédible, qu’elle brille d’originalité, de subtilité ou d’inventivité. Cette qualité vous distinguera des autres et émerveillera le lecteur. Puis explorez et exploitez les possibles en prenant toujours soin de respecter le cadre établi en amont, à la manière d’une élégante démonstration qui suit les postulats. Du reste, les éléments de l’univers comme les interactions de l’univers doivent fonctionner en harmonie avec la logique élaborée. Si le lecteur ne comprend pas l’univers ou est troublé par un élément discordant, il ne pourra pas rentrer dans l’histoire, et encore moins l’apprécier.

Une solide cohérence accroît la crédibilité du récit et permet d’avoir une histoire passionnante sans nécessairement s’adonner à une intrigue complexe ni avoir besoin de multiplier les rebondissements. Elle s’avère une alliée de poids pour inspirer chez le lecteur de l’intérêt, de la surprise, et surtout, du plaisir. Évertuez-vous à ce que la narration soit simple et fondée sur une seule solide qualité. Cet unique talent de vraisemblance et d’efficacité s’inscrit dans le processus d’appropriation du récit par le lecteur, qu’il voudra faire sien le temps de sa lecture.

N’allez jamais trop loin dans le degré de complexité de votre histoire, car cela provoque des incohérences en attirant l’attention du lecteur sur des détails qui pourraient être retirés. Quand votre univers est solidement établi, préférez l’équilibre à la richesse. Des personnages simples aux interactions subtiles, et inversement des personnages longuement élaborés portant un récit limpide, forgent chez le lecteur un sentiment de vraisemblance et suspendre un instant sa crédulité pour plonger dans votre univers.

La cohérence est un trésor sur lequel il faut veiller sans cesse. Particulièrement lorsque vous commencez à écrire ; vous devez suivre la logique interne avec rigueur et anticiper toutes les contradictions et les illogismes. Une fois qu’elle est solide, ne vous laissez pas allez à la facilité en cas de panne d’inspiration : cela révélerait d’un manque d’imagination et relecture. Au lieu de cela, respectez les règles de votre monde et ne tentez jamais de les contourner pour une scène isolée. A contrario, le fait de réviser les bases de son univers est un puissant instrument, surtout si vous avez trop d’éléments discordants et un récit suffisant souple pour supporter un tel changement. Il y a parfois plus à perdre à s’obstiner dans une idée plutôt que de revenir à la toute première et aplanissant certains aspects de l’intrigue. Mais cette méthode doit être pratiquée avec précaution ; vous ne devez pas revoir toute l’architecture du récit à chaque difficulté pour le faire tenir. Faute de développer ce qui est déjà en place, vous risquez de démolir tout ce que vous avez édifié jusqu’à présent.

Votre avis est forcément intéressant, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire